Décembre 2016

Jeudi 15 décembre 2016 – La Dent de L’Ours

Pour la dernière demi-journée de randonnée de l'année 2016, Régis nous a magistralement conduits de la gare du Trayas jusqu'à faire le tour de la Dent de l'Ours, dent passablement cariée mais que nous avons croquée à belles dents !
Ce fut une très agréable mise en bouche pour 15 participants avant que nous nous attaquions à d'autres mets plus consistants dans les jours à venir et dans l'attente fébrile d'autres parcours tout aussi festifs en 2017, dans l'Estérel ou ailleurs.
Nous avons progressé le long de cascades de cailloux qui roulaient sous les pieds, dans un monde de rochers morts et dans un paysage lunaire.
Pas à pas, nous avons pénétré dans cette forteresse de rochers rouges dont les murailles jaillissent du bleu intense de la Méditerranée.
Les pentes étaient hérissées de pics et de tours de pierre, blocs erratiques ancrés dans l'immobile et l'inéluctable, pétrifiés de solitude et de silence.
Du plus haut, nous avons pu embrasser du regard tout le massif de l'Estérel, dans un moutonnement qui s'étire jusqu'à la mer, formidable déroulé de pics, de ravins et de pentes entrecoupées d'éboulis.
Le sentier où nous marchions n'était en définitive qu'une infime cicatrice de terre au milieu d'un monde minéral en proie à l'indifférence du passage des hommes.
Ce chemin n'était qu'un prétexte à la déambulation et au voyage intérieur, car un marcheur n'arrive jamais, il est toujours de passage.
Pendant cette randonnée minérale au-dessus de la Méditerranée,  nous avons pu boire à la source d'un certain bonheur, fait de partage et de convivialité, et nous y reviendrons encore et encore, car, désormais, notre soif est inextinguible.  Bernard    
                                                            
Joyeuses fêtes à toutes et à tous.

Jeudi 8 décembre 2016 - Nans - Canaux

16 participants à cette belle randonnée avec fraicheur et beau soleil. 
Départ gantés du parking de Nans avec 2°.
Après la maison forestière, nous traversons le ruisseau à sec pour rejoindre le vieux chemin qui monte à Canaux.
Belle montée au cours de laquelle nous ramassons la mousse et le gui qui vont décorer les crèches de Noël.
Au col de Sine nous prolongeons vers Cipieres pour trouver un coin bien exposé au soleil et avec de beaux sièges en dur.  Le casse-croute sera même suivi d'une petite sieste pour certains.
Pour le retour, nous choisissons l'autre versant passage bornes 212 et 178 avec un beau coup d'œil sur la montagne de Thiey.
Le pot de séparation à Saint-Vallier a conclu cette belle journée.
13 km et 360 m de dénivelé.
Merci à François pour cette belle sortie.  Michel

Jeudi 1er décembre 2016 - Maure Vieil - Col de la Cadière

Rando menée par Sophie.