Mai 2015

Jeudi 28 mai 2015 – rando souvenir Cécile

Trois ans déjà que Cécile nous a quittés.
Nous partons du parking de l’aéromodélisme à 8 h 30 par la piste des Œufs de Bouc.
Petit arrêt au Col des Trois Termes où le très beau cheval en liberté du garde forestier fait la joie de notre groupe.
Nous grimpons jusqu’au Col des Pourrasques et redescendons par un pierrier délicat jusqu’à la Baisse Violette pour un pique-nique commun avec le second groupe parti du Pont Saint-Jean.
Un long moment de détente.
Nous repartons ensuite par un agréable sentier en direction de la Clavette avec arrêt au pied du rocher pour une petite séance souvenir émouvante.
Fin de la rando par le Pas de la Cèpe, la maison forestière des Trois Termes et la Piste des Œufs de Bouc.
Randonnée avec 10 participants pour notre groupe -  470 m  de dénivelé – environ 11 km.   Joël

Pont de Nans - 14.05.15

La randonnée partait du Pont de Nans pour prendre la direction du Col Ferrier en traversant une zone forestière par un sentier pittoresque.
Arrivés au col, nous avons pris à droite vers la Crête des Mortiers jusqu’à la borne B64.
Là, nous sommes revenus sur nos pas jusqu’à la côte d’altitude 1091 mètres où nous avons pique-niqué.
Pour le retour, nous avons suivi la piste du Chemin de Nans et après une marche d’un peu plus d’une heure, nous étions de retour à notre point de départ.
Nous étions 17 participants et avons parcouru 11,600 km pour un dénivelé de 320 mètres.
Cette randonnée facile a été très agréable avec une bonne météorologie et elle nous a permis de découvrir des paysages contrastés avec une végétation à la floraison originale.  Sophie

 

Jeudi 14 mai 2015 - Lac de Thorenc

Au programme de cette journée de rando le Castellaras de Thorenc. Le rendez vous est fixé à 9 h 00 à St Vallier, 13 randonneurs ont répondu présent. Après regroupement dans les voitures nous nous dirigeons vers le lac de Thorenc. En effet plusieurs itinéraires existent pour atteindre son sommet, nous choisissons le circuit au départ du lac.
Avec un peu de retard nous démarrons enfin la rando car, comme souvent dans ces circuits,  le départ n'est pas facile à trouver : pas de marquage, pas de sentier évident mais plusieurs sentes dans divers sens et qui mènent nulle part. Heureusement il y a le GPS qui nous aide à retrouver le bon chemin... Le temps n'est pas très beau mais la météo a prévu des éclaircies dans l'après-midi. Après avoir enjambé une clôture, nous cheminons donc sur un sentier, plus ou moins visible, à travers des prés couverts de renoncules et de fleurs diverses en direction de la D2 qu'il nous faudra emprunter pendant une centaine de mètres avant de retrouver la Balise 145 et un sentier balisé qui nous mènera à la Balise 146 au pied des ruines. La montée se fait doucement  dans une forêt de conifères. Il est 11 h 30 quand nous arrivons à la balise. Certaines personnes ne souhaitent pas monter au sommet, aussi nous laissons nos sacs et c'est un peu plus légers que nous attaquons le dernier raidillon qui nous mène au château. Allégés, la montée n'est pas très difficile et nous parvenons à l'entrée du Castellaras assez rapidement.  

Le Castellaras : situé sur un éperon rocheux à 1400 m d'altitude, sur un ancien oppidum celto-ligure en bordure de la voie Ventiane qui reliait Cimiez à Castellane, il comprend les ruines d'une chapelle romane du XIIe siècle, d'un château, d'une écurie poste de garde et d'une vaste citerne d'eau et entouré d'imposantes murailles.  Il a été ruiné en 1391 après d'âpres luttes entre les successeurs de la légendaire Reine Jeanne.

De notre position nous pouvons admirer le panorama qui s'étend au loin jusqu'aux sommets du Mercantour et plus proches les chaînes de l'Audibergue et du Cheiron.
Après avoir visité les ruines nous redescendons retrouver le reste de la troupe. Il est environ 12 h 15 et nous décidons de poursuivre  la marche pendant quelques instants avant de pique-niquer confortablement installés dans l'herbe à l'ombre des sapins. Quelques moments de détente et nous reprenons le cours de notre randonnée.
Une fois encore le sentier n'est pas très visible et nous avançons lentement jusqu'à retrouver une piste plus praticable qui nous conduira jusqu'au Col de la Baïsse (Balise 143). On souffle un peu avant d'entamer la descente vers le lac. La marche sur cette piste sera un grand plaisir pour les yeux car tout le long et de part et d'autre de la route nous verrons des quantités de massifs de magnifiques pivoines. Si nombreux que cela fera dire à certain "qu'il n'en avait jamais vu autant". Il faut dire que pendant cette journée nous aurons été gâtés par la quantité de fleurs rencontrées.
La descente sur le chemin du retour se poursuit et avec la chaleur la fatigue commence à se faire sentir. Encore quelques instants et nous voici au parking. Bien contents de poser les sacs et de changer de chaussures avant d'aller se détendre et partager le pot de l'amitié au bistro du lac.
Randonnée moyenne d'une douzaine de km environ et de 520 m de dénivelé.   François

Rando santé au Canal de la Siagne - 12.05.15

Rando menée par Pierre

Bargème - 07.05.15

Après un premier rassemblement à St-Vallier, départ de la randonnée du jour de la Bastide à 9 h 45.
Nous démarrons le parcours par une piste montante, le long de la barre nord de la forêt du Brouis.
Une nature printanière renouvelée avec beaucoup de senteurs méditerranéennes et de fleurs :  orchidées sauvages, narcisses …  
Nous longeons bientôt un vaste enclos où vivent chevaux, mules et poneys.
La piste s’élargit et bientôt apparait au lointain en haut d’un sommet les ruines impressionnantes du château de Bargème.
Nous y serons aux alentours de midi.
Le site de Bargème classé monument historique, avec son vieux château, propriété des seigneurs de Pontevès, ses chapelles et son église tout en pierres sèches et son remarquable toit recouvert de lauzes.
Les portes d’entrée et de sortie du village sont toujours en l’état.  Le village médiéval au pied du château mérite une visite approfondie.
Nous pique-niquons sur la place herbeuse de la mairie, un des points hauts du site.
Un arrêt d’une heure et demie terminé par une dégustation de glaces et de produits locaux.
L’après-midi descente rapide de la colline vers un très bel étang où coassent de nombreuses grenouilles.
Nous retrouvons à nouveau la forêt et une longue piste qui nous ramène ensuite à la Bastide.  Une très agréable journée par beau temps qui nous a permis de visiter ce village médiéval et son château si intéressant.
Arrêt pot de séparation à la Colette d’Escragnolles.
Bilan :  12 km parcourus avec un dénivelé d’environ 300 m – 3 h 30 de randonnée – 26 participants à cette journée.    Joël

1er mai 2015 – 36ème critérium de Sainte-Agnès

Départ de Cannes à 7 heures pour le rendez-vous Place Saint-Sébastien, en bas du village de Ste-Agnès.
Beaucoup de monde autour des stands d’accueil où une collation nous est offerte.
Le club T.E.R.R.E. est bien représenté, avec les nouvelles tenues orange et casquettes rouges.
Le départ du petit parcours est donné à 9 heures.
Nous attaquons directement le relief par une très forte pente, par la cime du Bausson et le col des Blanquettes jusqu’au col du Verrou où est prévue la halte repas.
Plusieurs stands de ravitaillement le long du parcours et café à l’arrêt pique-nique.
Tout le long de la matinée, nous avons bénéficié d’un pale soleil puis d’un soleil voilé et bientôt d’un ciel couvert devenant menaçant.
L’après-midi, longue descente et suite de la boucle retour en direction de Ste-Agnès dans un brouillard qui s’épaissit bientôt fortement.
Nous finirons le parcours sous un crachin persistant et avec les ponchos.
Retour au village, collation, remise des diplômes et tombola.
Une très belle coupe pour le club T.E.R.R.E. et ses 8 participants, coupe remise par Monsieur le Maire de Sainte-Agnès et Monsieur René Vergne qui boucle ce soir ses dix-huit ans de présidence du club.
En conclusion, un très beau critérium avec 378 participants au total.
7 membres de T.E.R.R.E. ont effectué le petit parcours de 545 m et 15,600 km.  Un membre a choisi le moyen parcours de 1313 m et 24,450 km.   Joël