Juin 2014

Jeudi 26 juin 2014 - Cap d’Antibes

Rando menée par Régis

Jeudi 26 juin 2014 – Le Pic Charvet 

Après regroupement au parking « Charles-Albert », départ de la rando à Tournefort au centre du village.  Sentier agréable, mi-forêt, mi découvert qui nous mène sur une crête étroite, entre les vallées de la Tinée et du Var.  Très beau panorama ! Il nous faut ensuite gravir un raidillon en direction du Pic Charvet, jusqu’au plateau où l’on trouve les restes imposants du fort du Pic Charvet :  édifice construit entre 1883 et 1890 à 750 mètres d’altitude pour la ligne de défense Var/Tinée.  Restent de spectaculaires fortifications, les grilles extérieures en fer forgé avec un imposant portail métallique encore intact, des fossés de protection et des souterrains creusés dans la roche dont le magasin à poudre. Après un sympathique pique-nique, il nous faut rentrer par le chemin aller, la boucle par le sentier du bas étant déconseillée en raison d’éboulements. Retour au bourg où la pluie nous surprend et nous empêche de visiter les ruines de l’ancien village perché sur un piton. Une randonnée facile et relativement courte. 3 h 30 de rando – environ 10 km – et 400 m de dénivelé – 14 participants.  Rando menée par François.    Joël

Samedi 21 & dimanche 22 juin – Critérium de la Brigue

En raison de l’éloignement du village de la Brigue et du départ matinal du critérium, nous étalons notre participation sur deux journées.

Samedi 21

Rendez-vous à Tende, un bourg pittoresque et chargé d’histoire, au fond de la vallée de la Roya, au pied du col de même nom et du Piémont Italien. A notre arrivée sur le parking de la gare, petit café, réservations au restaurant pour 13 heures. Tout de suite, découverte de la vieille ville avec ses pittoresques ruelles en pente. Chapelle de la Miséricorde (XVII° s) Chapelle des Pénitents Blancs (XVll° s) Chapelle Saint-Sauveur (Xlll°s) Visite plus approfondie de la Collégiale Notre-Dame de l’Assomption (XVI° s). Montée au cimetière, une des curiosités de Tende, avec les ruines du château des Lascaris et sa tour de l’horloge. Pause à la pizzeria, dans une ambiance très conviviale. L’après-midi, visite du musée de la Vallée des Merveilles, deux heures de passionnantes découvertes : reconstitution de la vie des habitants du site, reproduction des gravures rupestres et objets divers retrouvés. Aux environs de 16 heures, nous reprenons les voitures jusqu’à la Brigue, distante de quelques kilomètres où nous passerons la nuit. Après le dîner, agréable promenade dans ce village médiéval. 

Dimanche 22 

Départ à 9 heures de la place de Nice à la Brigue après une chaleureuse collation et remise d’un tee-shirt sigle «  Alpes ». Dès le début, nous attaquons des pentes très marquées dans cet incroyable relief de la Vallée de la Roya. Trois heures de montée éprouvante jusqu’à la récompense : un chapiteau et sa cuisine installée par Monsieur Ferrari à 1500 m.  Là, les deux parcours se retrouvent pour deux heures de convivialité.  Un repas digne des bons restaurants de l’arrière-pays organisé en altitude. L’après-midi, très longue redescente en direction du village, sous un soleil magnifique clôturant cette journée remarquable à La Brigue où nous aimons revenir chaque année. Merci à Madame et Monsieur Ferrari.  A 16 heures 30 réception, tombola avec panier garni, remise des coupes et diplômes.  Boissons diverses et pâtisseries. Bilan du critérium : -       Une coupe remise à Georges. -       880 m de dénivelé – 16,300 km parcourus – 6 h 30 de marche pour 10 participants de T.E.R.R.E.

Participation totale :  une centaine de randonneurs. A l’année prochaine.   Joël

Video de Claude Meneguz

Jeudi 19 juin 2014 - Repas fin de saison à Seillans

Jeudi 12 juin 2014 – Le sommet du Lachens

Rendez-vous à Saint-Vallier à 8 h 30 pour rejoindre le charmant village de La Bastide, dans le Var, au pied du Lachens, sommet mythique dit « le toit du Var ». Seize randonneurs pour le départ de la place de l’Eglise, à 9 h 40, altitude 1000 mètres. Nous avons par le passé réalisé cette ascension par la face nord, plus courte mais très difficile par le profil. Aujourd’hui, nous contournons la montagne par le sud et empruntons le GR49 par une longue piste moins pentue mais rendue éprouvante lors des passages hors forêt avec la canicule de cette journée. Aux environs de midi, nous choisissons un site idéal, très ombragé sous les pins et ventilé par la bise.  Douze randonneurs resteront sur place, six autres continuent l’ascension.  Au final, quatre rescapés atteindront le sommet après une fin de parcours en direct jusqu’à la table d’orientation (1715 m). A nos pieds, vue à 360 ° sur la région.  A l’ouest au loin l’Estérel, au sud-ouest le Verdon, au nord la chaîne des Alpes et à l’est, les pré-Alpes de l’Estéron. Une superbe récompense après l’effort. Aux environs de treize heures, tout le groupe se retrouve pour le pique-nique mérité. L’après-midi, l’orage menace et après une longue descente par le chemin aller, nous nous retrouvons à la Bastide. Arrêt « pot de séparation » à la Colette d’Escragnolles. Conclusion :  16 km parcourus par une chaleur éprouvante -  715 m de dénivelé – 5 h 30 de rando – 16 participants ont réalisé ce parcours.   Joël

Mercredi 4 juin 2014 – Circuit de Tracastel

Rendez-vous à 9 heures, parking de St-Vallier pour le départ à St-Auban par le Logis du Pin. Saint-Auban, pittoresque village des Alpes-Maritimes, perché à 1015 mètres sur une barre rocheuse avec, au pied, la célèbre clue, canyon profond et sculpté dans la partie haute de l’Estéron. De la place de l’église, la randonnée démarre par un sentier en lacets, très pentu, jusqu’à une ancienne porte du village dominant le site. Nous marchons ensuite sur un chemin rectiligne et facile dans la forêt domaniale du Haut-Estéron. Avant de poursuivre la boucle prévue, un aller-retour d’une petite heure en direction de Soleilhas avec arrêt pique-nique. L’après-midi, reprise de la grande boucle, toujours en forêt, qui nous conduit après une heure trente de marche à l’entrée du site grandiose de la clue avec, au fond des gorges, les eaux tumultueuses de l’Estéron qui grondent et jaillissent de vasque en vasque. A la sortie du défilé, il nous reste à remonter par un rude sentier jusqu’au village et son parking de l’église. Une très belle randonnée avec une rallonge en direction de Soleilhas. 500 m de dénivelé – environ 12 km – 4 h 30 de marche – 18 participants.   Joël