Août 2014

Jeudi 28 août 2014 – Le lac Autier

Rendez-vous à Nice à 8 heures pour rejoindre, par la vallée de la Vésubie et à partir de Belvédère par le vallon de la Gordolasque, le parking du Countet.
Départ de la randonnée à 9 h 30 dans un paysage grandiose, passage près de « l’abri collé à la pierre » puis du « bloc cassé en deux » avant d’atteindre la jonction des sentiers en direction du refuge de Nice et lac Niré et du lac Autier, but de  cette journée.
Nous nous rendons compte rapidement que l’ascension vers le lac sera difficile avec, pourtant, peu de kilomètres et un dénivelé moyen 600 m.
Montée très délicate le long de la rive droite du torrent, défilés vertigineux jusqu’à la traversée de ce même torrent sur des blocs chaotiques.  Ensuite, poursuite de la montée par la rive gauche tout aussi difficile.
Nous atteignons le lac aux alentours de 12 h 15.  La récompense est au bout et c’est avec délice que l’on goutera un moment de repos, long pique-nique sur ses accueillantes berges. 
La redescente posera quelques problèmes dans les passages difficiles, malgré quelques petites chutes, nous nous retrouvons après trois heures de descente sur le parking du Counté.
Une journée mémorable, une randonnée sportive, difficile pour le groupe mais qui restera l’un des meilleurs souvenirs de l’été.
Conclusion : 8 km de parcours montagneux – 600 m de dénivelé – près de 6 h de marche – 12 randonneurs.   Joël

Diaporama de Janet Lucas

Jeudi 21 août – 3ème estivale Théoule 2014

La 3ème  et dernière rando estivale de l’année 2014 était particulièrement réussie ! 
Il est vrai que la « pub » faite par Nice Matin pour la 2ème randonnée illustrant le débarquement de 1944 à la Croix de Lorraine y avait fortement contribué. 
220 randonneurs pour celle du 7 août, 330 pour celle du 21 ! 
Après une concentration des « troupes » et les annonces nécessaires au bon déroulement de la « mission », celle-ci s’élance vers 18 h 30 à l’assaut du Col de Théoule ! 
La séparation de la  colonne  entre le GR et la piste s’effectuant sans problème grâce au « vétéran » Georges posté à l’embranchement,  assurant la répartition des randonneurs et la fonction de serre-file ;  cette tâche étant facilitée par l’attribution de « radio de campagne » (talkie walkie)  lui permettant de garder le contact avec la tête de la colonne. 
Un premier regroupement s’effectuait au Col de Théoule avec possibilité de renouveler les  rations d’eau grâce à l’intendance de Raymond.  Après cette petite halte,  reprise de la marche en passant sous les Monges par le petit sentier qui nous permettait de visionner la longueur de la colonne qui s’étendait sur plus d’un kilomètre ! 
Au passage, les « bleus » qui ne connaissaient pas le parcours découvraient la vue sur la mer, la statue de Notre-Dame d’Afrique et le mélange des différentes essences d’arbres et de plantes qui décoraient le paysage.
Un second regroupement s’effectuait aux eucalyptus avec une assistance de “l’ambulance” de Raymond pour une petite chute de l’un des membres du club  (le seul gros  bobo de

la rando). Après les soins apportés par “l’équipe médicale” un dernier effort est demandé à la “troupe” afin de rejoindre le “campement” où nous attendait tout “l’état major” qui pouvait voir arriver “sa compagnie” dans un ordre parfait digne d’un défilé de 14 juillet.
Une somptueuse  collation accueillait et récompensait tous ces  ”vaillants” randonneurs qui avaient si bien marché.
De nombreux marcheurs ont souhaité “rempiler” pour les estivales de 2015.     Régis

Mardi 12 août 2014 – Lacs Nègre et Graveirette

Regroupement à 8 h à Charles-Albert.  Départ de la randonnée à 9 h 15 du parking du Boréon où nous retrouverons les véhicules 8 heures plus tard !
Tout de suite la fraîche montée sous la mélaizée au col de Salèse, de nombreuses vaches paissent à couvert près du torrent, dans les myrtilliers et rhododendrons.
Petit arrêt au col :  à gauche le circuit des Adus, à droite direction le col de Fremamorte.
Nous empruntons le chemin muletier du lac Nègre jusqu’au déversoir du même lac.
Là, les choses se corsent, nous quittons le chemin muletier et attaquons le très rude sentier qui nous emmène au sommet du déversoir, avant le long pierrier, sans les névés, cette fois-ci.
Bientôt en vue, ce magnifique lac Nègre, ou lac Noir.  La météo est avec nous et il fait très beau pour ce long pique-nique au bord de l’eau.
Devant nous, le Pas de Prefouns, 250 m plus haut, au sommet du cirque, frontière naturelle avec l’Italie.
Après la vue minérale du lac Nègre, nous décidons de prolonger la randonnée par un détour au lac de Graveirette, enchâssé dans la verdure, dans un vallon en zone humide, deux cents mètres plus bas.
Un véritable enchantement !
La redescente se fait par une très belle piste sous les mélèzes jusqu’au col de Salèse.  Après une nouvelle pause, il faut redescendre au parking du Boréon que nous atteignons à 17 h 30.
Retour ensuite en direction de Nice avec arrêt « pot de séparation » à Lantosque.
Arrivée à Cannes aux environs de 20 heures.
De l’avis unanime, une journée particulièrement réussie pour cette randonnée dite « sportive ».
720 m de dénivelé – environ 16 km de montagne parcourus – 6 h 30 de randonnée effective – 12 participants.    Joël

Video de Claude Meneguz

Jeudi 7 août – 2ème estivale Théoule 2014