Octobre 2013

Jeudi 31 Octobre 2013 - Demi traversée de l’Estérel

Le train de 8 h 47 en partance de Théoule nous dépose  10 mn plus tard en Gare du Trayas.   Après une « bonne promenade » lancée par la contrôleuse qui nous a gentiment fait cadeau du prix du transport, 8 courageux randonneurs s’élancent pour la 1/2 traversée de l’Estérel.   Le temps est radieux et les sentiers bien secs.  C’est celui qui nous mène au Col Notre-Dame qui nous éprouve  quelque peu ... Nous poursuivons vers le Col du Trayas en suivant le flanc des sommets des Grues où nous  avons l’agréable surprise de croiser le groupe animé par Sophie.  Nous atteignons le Col du Trayas où nous décidons de modifier notre parcours en rejoignant la gare,  non pas par le Col de Théoule et le Vallon de l’Autel mais de rejoindre la Californie via le Rocher des Monges.   Sur ce site d’une rare beauté nous nous restaurons (on avait prévu)  pour le plus grand plaisir  de tous les participants.   Après nos « agapes » nous rejoignons la gare par un petit sentier accédant au domaine de Théoule.  Départ à 9 h 15, arrivée à 14 h 30 -  11,6 km parcourus -  321 m de dénivelé et 702 m d’ascension. Magnifique  « 1/2 traversée »  pour une  « entière »  satisfaction générale.    Régis

Jeudi 31 octobre 2013 – Maure-Vieil - Col Trayas

Après un départ de Maure Vieil, du Portail du Domaine à 9 H, nous avons suivi la Piste des Monges avec un arrêt au Col du Trayas pour une pause fruits secs, biscuits, boissons. Ensuite, nous avons pris la piste du Col Notre-Dame où, à mi-chemin, nous avons eu le plaisir de croiser le groupe de la matinée conduit par Régis.
Étant arrivés par la suite trop tôt au Col N.D. où nous avions l' intention de pique-niquer, nous avons décidé, d 'un commun accord, de poursuivre jusqu'au Col de la Cadière où nous avons finalement déjeuné à partir de 12 h. Une heure après, nous avons levé le camp avec quelques difficultés, le repas ayant été bien arrosé, pour emprunter le Ravin de Maure Vieil qui nous a permis d'atteindre les voitures vers 14 h 30.
La journée a été bien ensoleillée avec des températures très agréables et notre groupe de 10 personnes a parcouru sans encombre les 12 km du trajet avec 350 m de dénivelé, dans une ambiance chaleureuse où certains ont pu également se livrer à la chasse aux champignons ... Amicalement.   Sophie et Jacques




Jeudi 31 octobre 2013 – Coursegoules – Saint-Pons

Départ à 8 h 30 du Pré du Lac pour le haut de Coursegoules, charmant bourg magnifiquement restauré. Départ à mi-pente, plein ouest, le long de la montagne du Cheiron.  En haut, le sommet de Jérusalem, plus loin le point culminant du Cheiron. Au passage, arrêt à la belle chapelle Saint-Michel. Après une première montée dominant Coursegoules à flanc de montagne, un plateau puis une longue descente par un agréable sentier par le collet de Gilibert en direction de St-Pons. Arrêt pique-nique sur des rochers au-dessus de St-Pons.  A l’est, se faisant face, Cipières et Gréolières. L’après-midi, nouvelle descente, dans une végétation luxuriante, du vallon du Taillet. Après franchissement délicat d’un torrent, remontée assez prononcée dans une forêt de feuillus sur un plateau en face de Coursegoules. Là, nouvelle descente délicate dans les éboulis provenant d’une érosion importante, avant de nous retrouver au bas de Coursegoules.Il nous reste à remonter vers le haut du village, que nous découvrons au passage, jusqu’aux véhicules. Météo au beau pour cette attachante rando. 470 m de dénivelé – 11 km – 4 h 30 de marche. Rando avec un dénivelé peu important mais assez difficile par le relief et les chemins parfois délicats à gérer. Une excellente participation de 14 randonneurs. Un arrêt « pot de séparation » à Gourdon.   Joël

Jeudi 24 octobre 2013 – Escragnolles – Séranon

Une très agréable randonnée sur le GR 510 entre Escragnolles et Séranon.
Départ du hameau des Galants.  Rude montée au départ puis cheminement aisé par l’antique voie Royale empruntée par Napoléon lors des Cent-Jours.
Bientôt la très belle forêt, propre à cette région : pins, buis et végétation assez dense.
Le pique-nique se déroule près de Séranon, après une longue redescente et avant le retour, l’après-midi, par le même itinéraire.
Pot de séparation à la Colette.
470 mètres de dénivelé A/R – 4 heures de rando – 12 km environ.   Joël

Jeudi 24 octobre 2013 – Mal Infernet

Idéale pour une balade en famille, cette rando nous fait découvrir les coins les plus enclavés du Massif de l’Estérel.
Après l’arrêt au parking du Col de Belle Barbe, le parcours  démarre dans la brume en longeant la rivière du Grenouillet, gonflée par les pluies de la veille.
Le passage  du gué  franchi, le paysage devient plus encaissé et prend l’allure de Canyon (composé de rhyolite) connu sous le nom de « Canyon du Mal Infernet » (au Moyen Âge les malades de la peste étaient jetés au fond de ce ravin ...).
Au fur et à mesure que nous avançons, la brume se dissipe en lambeaux faisant apparaître des paysages aux couleurs chaudes  qui donnent l’envie de faire des photos.
Après le passage d’un second gué et un dénivelé modeste, nous accédons au lac de l’Ecureuil où une pause s’impose ! (Le 19 mai 2010 le lac était vidé pour des raisons de sécurité.  Depuis, l’endroit a perdu son charme.  Il est en projet de reconstruire une digue... réalisation qui aurait dû voir le jour en 2011 !!!). Nous avons repris le chemin du retour en choisissant  volontairement et « courageusement » de ne pas prendre le GR 51 qui conduit au Col Aubert et contourne le Pic de Baladou. Balade très facile avec très peu de dénivelé mais qui ravit les 8 randonneurs éblouis par les images aux couleurs d’automne et qui nous vit arriver au parking, un peu avant 12 h.    Régis

Jeudi 24 octobre 2013 – Circuit de Cailllan

 Jeudi 17 octobre 2013 – Les Malavettes

Après un regroupement au cimetière Saint Jean, 15 randonneurs s’élancent à partir du parking du Col de Tastagnier. 
Ce n’est que sur le chemin goudronné  qui mène à la maison forestière du Malpey que certains connaisseurs de cette rando m’informent que l’on pouvait stationner près de celle-ci !  
Tant pis, cette « promenade » se trouvera rallongée de 1 km aller + 1 km retour. 
Arrivés à la maison forestière, nous prenons la direction du Mont Vinaigre et bifurquons en prenant la route des Cols.
A l’embranchement du Col de l’Aire de l’Olivier nous attaquons une descente en pente douce (- 150 m pour 3 km) parmi les chênes-lièges, pins, arbousiers et eucalyptus, qui nous mène aux ruines de la maison forestière des Malavettes (site idéal pour un pique- nique) où une pause “banane” est la bienvenue. 
Nous poursuivons jusqu’au carrefour de Colle Noire et là les difficultés commencent ! Une trouée en ligne droite s’offre à nous et nous l’escaladons de bon cœur (pas tous !)  Heureusement que le GPS est là pour nous corriger et nous faire retrouver un tracé beaucoup moins pentu qui nous permet de progresser plus facilement.  Mais cette accalmie ne dure pas, car une autre erreur nous envoie sur un raidillon  qui en a éprouvé plus d’un ! Après un rassemblement  et une petite halte réparatrice, une large piste s’offre à nous pour nous permettre de regagner la route des Cols et de retourner au parking. 
Difficile mais agréable  promenade de 11,2 km parcourue en 5 heures sous un soleil radieux.  Bravo les randonneurs de la 1/2 journée !!   Régis

Jeudi 17 octobre 2013 – Mont-Aucellier – La Fracha

Après regroupement à Nice, départ de la rando à 9 h 15 de l’arboretum de Roure. C’est avec grand plaisir et avec une météo exceptionnelle que nous retrouvons cette belle forêt de mélèzes de La Fracha. Déjà des couleurs d’automne, myrtilliers rougis, mélèzes qui virent au jaune avant la mue. Nous attaquons le sentier herbeux qui nous mène par la crête de la Clauatta au pied du Mont-Aucellier. Nous pique-niquerons à 2130 mètres sur des rochers au milieu de quelques mélèzes clairsemés. Devant nous, le majestueux Mont-Mounier, en bas au loin, la vallée de la Tinée avec Rimplas et son fort. Les sommets éloignés du Haut Boréon sont déjà enneigés. L’après-midi, redescente par la forêt avec un détour important qui nous ramène après une descente rapide mais douce aux pieds au hameau de Rougios. Il nous reste à parcourir la piste forestière GR5 qui nous ramène aux véhicules. Une des dernières randos de la belle saison dans le haut pays. Pot de séparation au pont de Clans. 5 heures de rando – environ 12 km – 740 mètres de dénivelé.   Joël

Jeudi 17 octobre 2013 – Col Testanier - Eucalyptus

Départ à 9 h 10 du parking de la Maison Forestière Malpey pour prendre un sentier (coté Nord) pour arriver au sommet de l'Aigre.
Nous contournons ensuite ce sommet par une piste et nous prenons la direction du Col de l'Aire de l'Olivier et Plan Estérel.
Nous empruntons alors une piste à gauche qui nous conduit au carrefour des Eucalyptus où nous arrivons à 12 h  pour déjeuner face à un beau paysage.
Nous prenons le chemin du retour à 13 h 20 par le même itinéraire pour arriver au parking de la Maison Malpey vers 15 heures.
Nous avons parcouru une distance d'environ 10 km 500 avec 250 m de dénivelé.
La journée à été très ensoleillée et agréable et les 10 participants à cette randonnée ont marché et déjeuné dans un bonne ambiance.
Une  pensée reconnaissante aux gardes forestiers qui ont fait en sorte que l’on puisse aujourd'hui randonner sur de magnifiques parcours... Amicalement.    Sophie et Jacques.

Jeudi 10 octobre 2013 – La Dent de l’Ours

« Les randonneurs en partance pour la Dent de l’Ours  sont priés d’embarquer Gare du Trayas »... « En voiture s’il vous plait » …  Il est 9 heures et le convoi s’étire doucement pour aborder la rampe qui nous mènera en haletant au Col des Lentisques. Après une halte pour refaire de l’eau et recharger les chaudières, le petit train composé de 17  « wagons » reprend son périple cahotant parmi les arbousiers, les chênes-lièges et les pins tout en contournant le sommet de l’Uzel et le Pic de l’Ours pour se diriger sur la Dent de l’Ours,  nous permettant  de découvrir un panorama grandiose  s’étendant jusqu’à Saint-Tropez.  Cette station passée, une « voie » relativement correcte nous menait à la station suivante : le Col Notre-Dame.  Par contre, la descente pour retourner au terminus de la gare de Trayas était beaucoup plus éprouvante que le reste du voyage.  Mais nous arrivions tout de même à l’heure après 3h 30 de voyage et  un trajet  de 8 km 300.  Régis

Jeudi 10 octobre 2013 – Les Cadières de Brandis

Départ de St-Vallier à 8 heures pour une première et intéressante rando aux Cadières de Brandis, dans le parc du Verdon.
Début de la rando près de la petite église de Taulanne.
Premier cheminement dans la forêt ; bientôt nous apercevons devant nous la Tête de la Barre de la Sappée qu’il nous faut gravir par le flanc. Magnifique !  Avec quelques passages difficiles. Nous traversons maintenant un plateau moitié forêt, dans un chaos de roches.
A gauche, les sommets de la Tête de la Barre de la Sappée et bientôt se dresse face à nous la grande Cadière, immense château fort naturel, avec des à-pics vertigineux sur la vallée du Verdon.
Un très agréable pique-nique, soleil au rendez-vous.
L’après-midi, redescente en contournant le pylône téléphonique, puis en direction du col des Lèques avec, avant le col, un sentier qui nous ramène au point de départ. 
Arrêt pot de séparation à St-Vallier.
D’autres randos pourront être organisées sur ce site magnifique, tant les possibilités sont multiples.
635 m de dénivelé – 4 h 30 de marche – 9 km parcourus.
Rando menée par François.   Joël

Jeudi 10 octobre 2013 – Nans – Canaux

Jeudi 3 octobre 2013 – Mont Saint-Martin

Nous étions 23 pour cette petite balade de 8,9 km autour du Mont Saint-Martin et qui semble avoir été appréciée par la majorité des participants.
Partis de la carrière à 9 h 15 et passant devant le domaine de Maure-Vieille, nous avons atteint le pont Sarrazin pour attaquer la montée qui allait nous mener au collet du Mont Saint-Martin par un large mouvement tournant sur un bon chemin. 
Après un aller-retour rapide au sommet du mont Saint-Martin (287m) avec une vue panoramique et la visite de l’oppidum, nous poursuivons en empruntant une piste un peu plus sportive pour atteindre la piste des Œufs de Bouc en passant au milieu de tours rocheuses aux chauds coloris rouge-orangé.  
La descente presque aussi scabreuse (3 chutes) que la montée nous permit d’atteindre le parking à 13 h 15. 
Rando sous un ciel légèrement voilé,  pas trop venteux et bien agréable.  Régis

Jeudi 3 octobre 2013 – Circuit des Adus – Col de la Vallette

Départ de Nice à 7 h 30 – parking de Salèse – Mercantour à 8 h 45.
Une magnifique rando de fin de saison avec déjà des couleurs d’automne  :  mélèzes jaunissants,  myrtilliers et rhododendrons rougeâtres par endroits. 
Dès le départ, le long du torrent impétueux, et avec  le soleil pour ce début de matinée, nous apprécions la fraicheur du site et la beauté du paysage.
Nous atteignons le col de Salèse (2031 m) en une heure de marche et prenons la direction du col de la Vallette par le surplomb des Roubinettes. La végétation se fait rare et bientôt nous attaquons le difficile et long pierrier qui nous conduit au Col de la Vallette des Adus (2356 m).
Nous sommes désormais dans un brouillard opaque qui nous cache le panorama, il fait très froid et nous devons enfiler les polaires à la fin de la montée.
Nous ne trainons pas et redescendons au lac des Adus où nous pique-niquons dans une ambiance toujours conviviale.
L’après-midi, après un arrêt dans le refuge privé des Adus, nous empruntons la longue et abrupte descente du chemin des chasseurs qui nous ramène par le sous-bois au parking de Salèse où nous retrouvons les véhicules.
Encore une journée mémorable ! 
700 m de dénivelé – 5 h de rando – environ 12 km – 8 participants –    Joël

Jeudi 3 octobre 2013 – Col de l’Évêque – Baisse Orientale

Départ de la Gare du Trayas à 8 h 50 en direction du Col de l'Évêque et de la Baisse Orientale.
Au  cours de notre trajet de l'aller, nous avons  emprunté un petit chemin très agréable qui nous a amenés jusqu'au croisement avec le sentier du Col Lentisque et du Pic d'Aurelle.
Nous voulions y déjeuner mais comme il y avait trop de vent nous avons fait demi-tour et pris notre repas au Col de L'Evêque. 
Le retour s'est effectué par le même chemin qu'à l'aller avec une arrivée aux voitures à 14 h 30. 
Ce parcours très agréable a été réalisé le plus souvent avec vue sur la mer. 
La température  était fraîche (à cause du vent) et agréable pour marcher. 
Nous étions huit participants.  
Nous avons parcouru 13 km avec 300 m de dénivelé. Amicalement.  Sophie et Jacques