Repas fin saison Fayence - 20.06.2019

C’est à Fayence, village traditionnel de Provence, un des huit villages perchés de la plaine de Fayence, juché sur son promontoire, dominé par la « Tour-Beffroi de l’Horloge » et bâti à flanc de colline, que plusieurs dizaines de membres de T.E.R.R.E. se sont retrouvés pour le repas annuel de fin de saison en cette matinée du Jeudi 20 Juin 2019.
L’origine du nom désigne Fayence (Favienta Loca ») comme un lieu favorable. Aujourd’hui, nous pouvons soutenir fortement cette acception, tant furent parfaites les différentes séquences de cette magnifique journée, tout à la fois sur le plan touristique que gastronomique.
Avant de participer aux agapes du restaurant « le vol à voile », avec un menu gastronomique autant que « pantagruélique » s’il en est, concocté de main de maître par le patron du restaurant « la gloire de mon père » à Seillans, quelques-uns d’entre nous (17) ont participé à un parcours en boucle d’un peu plus de 6 km pour 145 m de dénivelé qui, au départ de Fayence, progressant dans un sillage de senteurs, lauriers roses et jasmins mêlés, s’est enfoncé dans le « vallon de la Camandre », parmi les pins, les hêtres, les chênes et les oliviers, pour explorer le cours de la rivière éponyme, sous-affluent de la Siagne, avant de revenir en plein centre du village.

Au fur et à mesure de notre progression, nous pourrons, à loisir, profiter de belles échappées, dans un ruissellement de collines, sur la plaine de Fayence, les Maures, les premiers contreforts des Alpes de Haute-Provence et le massif de l’Estérel. Une chaleur lourde et moite nous aura pesé aux épaules toute la matinée.
Au fil de l’eau, la rivière nous a acompagnés en bruissant de courants contraires qui allaient en s’émiettant sur les rochers de surface.
La randonnée s’est déroulée sur les deux rives de la « Camandre » avant que nous ne revenions au point de départ après avoir gravi au final une « méchante côte ».
Nous avons alors repris nos véhicules pour rejoindre l’aérodrome de « Tourettes-Fayence ».
Le déjeuner s’est déroulé au restaurant « Le Vol à Voile », dans un espace spécialement privatisé pour les membres de l’Association, au contact direct des pistes d’envol et des planeurs, grands oiseaux dégingandés, aux fines ailes démesurées.
Le Centre International de vol à voile de Fayence, qui ne compte pas moins de 80 années d’existence, est un des centres de vol à voile parmi les plus réputés en Europe pour la qualité de ses conditions aérologiques.
Le repas gastronomique, pendant lequel l’ambiance festive l’a disputée tout au long à la délicatesse des plats, fut émaillé à l’envie de conversations intimes, de bons mots, d’anecdotes et de souvenirs, en un mot de tout ce qui fait le sel de la vie et le bonheur d’être ensemble.
Le repas, riche de succulentes « nourritures terrestres » du corps et de l’esprit, fut surtout un moment privilégié de fraternité, de solidarité, d’échange, de partage et de convivialité.   Bernard