L'Auriasque 05.12.2019

Comment rendre compte avec la même ferveur et autant de poésie que pour toutes les autres, de la randonnée qui nous a réunis, 19 participants, à partir du « col de l’Auriasque », ce Jeudi 5 Décembre, temps clair à légèrement couvert, température agréable (10,12°), au matin, à l’initiative et sous la conduite de Pierre ?
Il faudrait d’abord s’inspirer sans retenue des plus grands peintres impressionnistes pour recomposer, motif après motif, les mille et une  variations de la lumière resplendissante de l’automne et toutes les nuances d’une flore dont la richesse est à nulle autre pareille dans l’Estérel.
Il faudrait ensuite établir un « inventaire à la Prévert » de tous les lieux traversés, chaos rocheux épars ici et là au bord des chemins, eaux courantes partout que l’Estérel continue de dégorger encore et encore, parfois à gros bouillons, après les pluies diluviennes des derniers jours, larges et confortables sentiers en montées, descentes, et harmonieuses circonvolutions, magnifiques forêts de résineux ou d’arbres à feuilles caduques qui irradient dans l’air et au sol une  merveilleuse palette de couleurs infinie, tapis de feuilles mortes qui dégage le parfum entêtant de nombreux champignons qui n’attendent que la main de quelque mycologue averti.
Il faudrait enfin retrouver le sens du dialogue de nos meilleurs auteurs de théâtre pour imaginer le foisonnement des échanges entre les différents participants de cette belle et paisible randonnée qui, sur un peu plus de 7 kilomètres pour 155 mètres de dénivelé, nous a donné la folle envie de nous retrouver dès la semaine prochaine.   Bernard

« Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles. »   (Christian Bobin)