inauguration oratoire

Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle et de Rome, à l’endroit où, dans l’Estérel, le GR 653A  passe du département des Alpes-Maritimes à celui du Var, à l’initiative du président des amis de Saint-Jacques des Alpes-Maritimes et à celle, décisive, de Monsieur Georges Botella, Maire de Théoule-sur-Mer, un oratoire, dédié à Saint-Jacques a été édifié au niveau du col du Pic Martin, dans une boucle du sentier de grande randonnée, lieu idéalement placé d’où l’œil embrasse un panorama d’une ampleur exceptionnelle.
Sur cette terre aride et stérile, une source de spiritualité vivante a jailli sous la forme d’un oratoire, dédié à Saint-Jacques. C’est un repère sur le chemin de Compostelle, comme aurait pu l’être une « montjoie », un lieu d’appel au recueillement ou à la prière.
De là, on peut découvrir la ville de Cannes, d’une blancheur virginale, sa baie cloutée de myriades de bateaux, la mer, au plus près, cuirassée d’argent, s’ébrouant sur les rivages, les iles de Lérins, dans leur écrin de verdure, où  l’esprit continue de souffler grâce aux moines de Saint-Honorat, en arrière les Préalpes de Grasse et, plus loin encore, comme un fond de scène irréel et magique, le Massif du Mercantour encore empanaché de brumes et toujours enneigé.
L’oratoire, avec son air rustique, modeste et ancien qui nous ferait croire qu’il est ici depuis des lustres, est édifié dans un magnifique appareillage de pierres issues du massif de l’Estérel.
Un remarquable assortiment de pierres sèches et chaudes, aux tons de miel et de Rhyolite amarante, en constitue le pilier, percé d’une niche, contenant la statue de Saint-Jacques, fermé par une grille de ferronnerie, agrémenté d’un bénitier et coiffé par un toit à deux pentes fait de la réunion de plusieurs dalles de schiste, le tout étant surmonté par une croix de fer forgé.
La statue, la croix et la grille ont été réalisées par Mr Fortuné Evangélisti à qui l’on doit déjà, entre autres, l’imposante et magnifique statue de « Notre Dame d’Afrique », également dans l’Estérel.
Une foule nombreuse, empreinte d’une ferveur communicative s’est assemblée en ce lieu pour que soit inauguré et consacré cet humble et magnifique édifice, tout à la fois. Il y avait là « ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas », sans doute aussi quelques « jaquets » (pèlerins de Compostelle), et personne ne put être indifférent à la spiritualité du lieu. Certains sont venus à pied, au terme d’une très agréable randonnée d’un peu moins de 6 km pour 240 m de dénivelé, en partant de la Mairie de Théoule-sur-Mer, d’autres, par confort ou pour toute autre raison, ont été transportés en minibus jusqu’au lieu où s’élève désormais l’Oratoire Saint-Jacques.
C’est à Monseigneur André Marceau, Evêque de Nice, assisté du Père Franklin Parmentier, curé de la Paroisse Saint-Vincent de Lérins, qu’est revenu le privilège de consacrer et de bénir l’Oratoire Saint-Jacques ainsi que l’ensemble des participants, en présence de Monsieur Georges Botella, Maire de Théoule-sur-Mer, et après que celui-ci se soit exprimé pour accueillir et remercier de leur présence les autorités ecclésiastiques et la foule aujourd’hui réunie et oh combien recueillie.    Bernard