Santé - Pic Escale - 24.04.2018

Ce fut une randonnée plaisir pour 10 participants, longue d’à peu près 5 km pour quelques dizaines de mètres de dénivelé,  sur un sentier facile et souple sous la semelle, un aller-retour sous le pic de l’Escale, en belvédère au-dessus du ravin de l’Ubac de l’Escale, face au pic de l’Ours et à ses satellites, la dent de l’Ours, le sommet  de l’Uzel et  sa grotte, creusée au cœur de la rhyolite,  bordé à l’ouest par le profond ravin du Mal Infernet, hérissé de tours, de flèches, de clochers et de clochetons, dont les rochers rouges rougeoient déjà au soleil du matin.

Tout au long de cet agréable chemin, notre regard enchanté a pu se constituer un riche herbier de beaucoup de plantes habituelles  en ce début de Printemps  dans l’Estérel, sans que nous puissions les nommer toutes, tant elles sont nombreuses et variées.

Nous avons vu de nombreux asphodèles portant une hampe florale blanche, aussi beaucoup de cistes à feuille de sauge, avec leurs fleurs d’un blanc pur à cœur jaune et leurs pétales légèrement froissés, quelques euphorbes vert-bleuté, disséminés dans le creux de certains rochers, et puis de nombreux genévriers, riches d’aiguilles très piquantes, quelques pieds de laurier-sauce, aussi un nombre important de lavandes papillon avec leurs fleurs d’un beau bleu-violacé, etc.

Nous avons été de retour à Théoule vers 17 h, en forme de corps et d’esprit et les yeux pleins de couleurs et de lumière pour de longues heures encore.   Bernard.