Porfaits & Aigre - 13.04.2017

Il aurait fallu être un « HOMO BOTANICUS » plutôt qu'un « HOMO SAPIENS » pour connaître et savoir nommer toutes ces fleurs que les pluies et le soleil de ce début de Printemps ont fait éclore en nombre dans l'Estérel.

L'or des genêts, épars sur le bord du chemin et sur les collines, a remplacé celui des mimosas, maintenant fanés. Nous avons vu des Asphodèles en début de floraison, des Cistes à feuille de Sauge, des Lauriers sauce, le mauve des Iris nains, des Genévriers cades, de la Myrte, cette fleur d'amour au parfum subtil, des lavandes papillon avec leur houpette violacée, de nombreuses fougères dans les taillis contrastant avec le violet des arbres de Judée, etc.

Faisant fi de toute superstition, nous nous sommes retrouvés à 13 participants un 13 Avril pour accomplir une randonnée en boucle dans l'Estérel en partant du col du Testanier !

Nous avons d'abord emprunté le GR qui conduit au mont Vinaigre. Nous l'avons laissé à la hauteur de la maison forestière du Malpey, pour nous diriger ensuite par le large et confortable sentier du Porfait jusqu'au carrefour de Roche Noire.

Chemin faisant, nous sommes passés devant la « cantine » du Porfait, fréquemment utilisée par quelques chasseurs pour leurs traditionnelles « agapes » ; puis, nous avons été dominés par le Petit Porfait et, enfin, le Grand Porfait.

Parvenus au carrefour de Roche Noire, nous avons progressé sur un étroit sentier, à la pente ascendante non négligeable, qui nous a conduits à croiser le GR 49.

De là, en quelques hectomètres et toujours en montant, nous avons atteint le sommet de l'Aigre (450m), également point culminant de notre randonnée.

Une descente rapide et quelque peu malaisée nous a permis de retrouver la maison forestière du Malpey, puis les voitures en empruntant le GR déjà parcouru à l'aller.

Au final, une randonnée en boucle de 8,500 km pour 260 m de dénivelé.

L'ambiance fut comme la température : printanière et primesautière.   Bernard.