Lac de Thorenc - 14.05.2015

Au programme de cette journée de rando le Castellaras de Thorenc. Le rendez vous est fixé à 9 h 00 à St Vallier, 13 randonneurs ont répondu présent. Après regroupement dans les voitures nous nous dirigeons vers le lac de Thorenc. En effet plusieurs itinéraires existent pour atteindre son sommet, nous choisissons le circuit au départ du lac.
Avec un peu de retard nous démarrons enfin la rando car, comme souvent dans ces circuits,  le départ n'est pas facile à trouver : pas de marquage, pas de sentier évident mais plusieurs sentes dans divers sens et qui mènent nulle part. Heureusement il y a le GPS qui nous aide à retrouver le bon chemin... Le temps n'est pas très beau mais la météo a prévu des éclaircies dans l'après-midi. Après avoir enjambé une clôture, nous cheminons donc sur un sentier, plus ou moins visible, à travers des prés couverts de renoncules et de fleurs diverses en direction de la D2 qu'il nous faudra emprunter pendant une centaine de mètres avant de retrouver la Balise 145 et un sentier balisé qui nous mènera à la Balise 146 au pied des ruines. La montée se fait doucement  dans une forêt de conifères. Il est 11 h 30 quand nous arrivons à la balise. Certaines personnes ne souhaitent pas monter au sommet, aussi nous laissons nos sacs et c'est un peu plus légers que nous attaquons le dernier raidillon qui nous mène au château. Allégés, la montée n'est pas très difficile et nous parvenons à l'entrée du Castellaras assez rapidement.

Le Castellaras : situé sur un éperon rocheux à 1400 m d'altitude, sur un ancien oppidum celto-ligure en bordure de la voie Ventiane qui reliait Cimiez à Castellane, il comprend les ruines d'une chapelle romane du XIIe siècle, d'un château, d'une écurie poste de garde et d'une vaste citerne d'eau et entouré d'imposantes murailles.  Il a été ruiné en 1391 après d'âpres luttes entre les successeurs de la légendaire Reine Jeanne.

De notre position nous pouvons admirer le panorama qui s'étend au loin jusqu'aux sommets du Mercantour et plus proches les chaînes de l'Audibergue et du Cheiron.
Après avoir visité les ruines nous redescendons retrouver le reste de la troupe. Il est environ 12 h 15 et nous décidons de poursuivre  la marche pendant quelques instants avant de pique-niquer confortablement installés dans l'herbe à l'ombre des sapins. Quelques moments de détente et nous reprenons le cours de notre randonnée.
Une fois encore le sentier n'est pas très visible et nous avançons lentement jusqu'à retrouver une piste plus praticable qui nous conduira jusqu'au Col de la Baïsse (Balise 143). On souffle un peu avant d'entamer la descente vers le lac. La marche sur cette piste sera un grand plaisir pour les yeux car tout le long et de part et d'autre de la route nous verrons des quantités de massifs de magnifiques pivoines. Si nombreux que cela fera dire à certain "qu'il n'en avait jamais vu autant". Il faut dire que pendant cette journée nous aurons été gâtés par la quantité de fleurs rencontrées.
La descente sur le chemin du retour se poursuit et avec la chaleur la fatigue commence à se faire sentir. Encore quelques instants et nous voici au parking. Bien contents de poser les sacs et de changer de chaussures avant d'aller se détendre et partager le pot de l'amitié au bistro du lac.
Randonnée moyenne d'une douzaine de km environ et de 520 m de dénivelé.   François