Roquebillière - 08.10.15

Aujourd'hui nous allons à Roquebillière le Neuf, dans la vallée de la Vésubie.  Peu de randonneurs de Terre ont eu l'occasion de parcourir les sentiers environnants de ce joli village reconstruit à partir de 1930 à la suite d'un glissement de terrain qui a détruit l'ancien bourg - Roquebillière le Vieux - en 1926. Un  ciel tout bleu et un soleil resplendissant sont les précurseurs d'une belle journée et  nous incitent à la marche.
Départ devant la place de la Mairie en direction du quartier du Niel via les balises 79 et 80 et nous voici, après une montée assez raide, à la bal 222 début de la piste qui nous conduira sans trop de difficulté jusqu'à la 214. Le cheminement sur cette partie est un véritable  plaisir : la forêt domaniale de la Vésubie que nous traversons est magnifique et les premières neiges dans le lointain, sur le Mercantour,  nous rappellent que l'été est bien fini. A partir de la bal 214 on s'engage dans la forêt de Sauma-Longa sur un sentier un peu technique au début mais qui jusqu'à la balise 32, lieu du pique-nique, sera très facile et agréable, tantôt au soleil tantôt en sous-bois et qui suscitera l'intérêt des ramasseurs de champignons et de châtaignes.
Après le pique-nique, convivial et animé comme à l'accoutumée,  la descente se poursuit, toujours en recherche de champignons et ramassage de châtaignes,  jusqu'à la route ;  traversée de celle-ci sous le pont à la bal 33. Le sentier qui longe maintenant la rive droite de la  Vésubie nous ramènera au village en passant par le quartier du Pontillard. Dernière escalade par un escalier un peu raide en fin de circuit et nous voici aux voitures.
Arrivés tôt nous prenons le temps de déguster le pot de l'amitié confortablement installés à la terrasse du café sur la place tout en commentant les plaisirs variés que nous a procurés cette petite randonnée  (400 m de dénivelé, 9 km environ)  en cette belle journée pleine de soleil.   François